1500 euros de pension pour tout le monde?

1500 euros de pension pour tout le monde?

A ce stade, il nous semble nécessaire de faire une mise au point.  

Parle-on de brut ou de net ?  

S’il s’agit d’un montant net, le brut correspondant s’élève à environ 1750 €S’il s’agit d’un montant brut, le net est de 1.405,60 €. 

Actuellement, il existe deux systèmes de pension minimales.  

  • Les salariés et les indépendants ont droit à une pension minimale de 1.266,37 € (Brut = Net) à condition d’avoir 45 années de carrière. Il faut minimum 30 années (travaillées ou assimilées) pour obtenir ce droit. La pension minimale est donc toujours calculée au prorata du nombre de jours de toute la carrière.  Il s’agit donc d’un montant maximal ! 
  • Les fonctionnaires ont droit à une pension minimale garantie de 1.365,66 € Bruts soit 1.328,63 nets. Si votre pension de retraite est inférieure au montant minimum garanti de pension, on obtient un supplément « minimum garanti » de sorte que l’on atteint le montant minimum garanti. Un fonctionnaire peut obtenir une pension minimale s’il a 20 années de carrière et s’il s’agit d’une pension immédiate. Cela signifie que la pension de retraite suit immédiatement la fin de carrière.  

Constats chiffrés (source Service public fédéral pension) 

79,74 % des fonctionnaires (carrières pures) ont une pension de plus de 1500 nets ! 

19,39% des salariés (carrières pures) ont une pension de plus de 1500 nets. 

6,44 % des salariés et indépendants (carrières mixtes) ont une pension de plus de 1500 € nets. 

Aucun indépendant (carrières pures) ne bénéficie d’une pension de 1500 nets. C’est normal car la pension maximale d’un indépendant ne dépasse pas 1.470 € bruts par mois ! 

Au vu de ces constats, augmenter la pension minimale à 1500 € nets par mois entraînera des coûts exorbitants (estimés à 3.2 milliards d’euros par le directeur du Bureau du Plan).  

Quelles sont les conditions d’obtention pour une pension minimale ?  

Il s’agit de la question principale dans ce débat. Actuellement, il faut 30 années pour les salariés ou indépendants et 20 années pour les fonctionnaires en cas de pension immédiate. On tient compte des périodes de chômage, maladie, crédit-temps, etc. Si l’on ne tenait plus compte, par exemple, des périodes de chômage, moins de personnes pourraient bénéficier d’une fraction de la pension minimale. On peut aussi jouer sur le nombre d’années nécessaire pour obtenir un minimum : 20, 30 ou 35 tout est possible. Par conséquent, en jouant sur ces paramètres, on peut accroître ou faire baisser le nombre de personnes bénéficiant d’une pension minimale.  

Conclusion 

Le débat actuel n’est pas sain. La question de la pension minimale doit être reposée dans le cadre d’une réforme globale des pensions. Ce ne sont pas des slogans, avancés par des partis politiques incapables de s’entendre pour former une coalition gouvernementale, qui peuvent être le centre des débats.
C’est pourquoi, nous proposons, dans un premier temps, d’aligner la pension minimale des travailleurs salariés et indépendants sur celle des fonctionnaires. Donc un passage de 1.266,36 à 1.365,66 bruts / mois. Ensuite, il faudra réfléchir à une harmonisation des conditions d’octroi de la pension minimale en vue d’obtenir plus d’équité par rapport aux systèmes actuels.