Du brut au net en passant par la case diminution

13 Déc 2017 Du brut au net en passant par la case diminution

Contrairement aux promesses du gouvernement relayées par la note de politique générale du 19 octobre dernier qui affirme que « la solution apportée par le gouvernement permet de garantir au pensionné que l’augmentation de pension brute ne pourra plus jamais se traduire par une diminution de la pension nette », Pieter Gillemon, Directeur chez PwC, confirme dans De Tijd de ce mercredi 13 décembre que la correction apportée par le Gouvernement entraîne des effets négatifs. Une personne qui reçoit une pension brute mensuelle entre 1263 et 1329 € bruts par mois peut perdre jusqu’à 100 € par an. Entre 1236 et 1263 €, on peut perdre jusqu’à 45 € par an.  Ce serait ainsi plusieurs dizaines de milliers de pensionnés et invalides qui ne payaient pas d’impôts qui seront désormais taxés.

Le prochain Conseil des Ministres devrait se pencher sur la question.
A l’instar de PwC, Fediplus revendique que la pression fiscale sur un revenu de remplacement ne dépasse pas les valeurs habituelles et que pour une augmentation brute de 100 euros, 60 euros nets soient au minimum préservés pour le retraité.