Le point sur les mesures « corona »

Le point sur les mesures « corona »

Un dernier volet de protection sociale et économique a été validé par un Conseil des ministres élargi aux formations politiques qui soutiennent le gouvernement fédéral. Nous pouvons noter, d’une part, une prolongation, jusqu’au 31 août, des mesures liées au chômage temporaire pour force majeure « corona », au droit passerelle en faveur des indépendants et au congé parental « corona ». Ce dernier, qui a été élargi aux indépendants, concerne ceux qui n’ont pas cessé de travailler mais ont interrompu partiellement leur activité dans le cadre de la pandémie. L’allocation de 532,24 euros (875 euros pour un parent isolé) doit être demandée par les indépendants auprès de leur caisse d’assurances sociales. Il faut souligner que cette allocation n’est pas cumulable avec le droit passerelle.

Il ne sera bientôt plus question de chômage temporaire corona pour force majeure. Dès septembre, on parlera de « chômage corona adapté » auquel pourra prétendre toute entreprise en mesure d’attester une baisse de son chiffre d’affaires de 10%. Les travailleurs, sous ce régime, devront suivre deux jours de formation par mois et percevront 70% de leur dernière rémunération plafonnée à 2754,76 euros bruts. Les modalités pratiques de ces journées de formation ne sont pas encore connues et nécessiteront une concertation.

D’autre part, une aide sociale complémentaire de 6 fois 50 euros mensuels sera allouée aux bénéficiaires d’un revenu d’intégration sociale, aux personnes porteuses d’un handicap et aux pensionnés qui bénéficient de la GRAPA.