Métiers pénibles

31 Août 2016 Métiers pénibles

Saurons-nous enfin si nous faisons un métier pénible ? Il semblerait en tout cas que ce soit en bonne voie.

Les partenaires sociaux, dans le cadre du Comité national des pensions, se sont entendus sur, d’une part, une approche collective de la question de la pénibilité. Une approche au cas par cas pourra toutefois être appliquée aux travailleurs souffrant d’un handicap ou d’une maladie grave et aux indépendants. D’autre part, quatre catégories de critères de pénibilité sont déterminés. Il s’agit de la charge physique du travail, de l’organisation et l’environnement du travail, des risques de sécurité et de la charge mentale ou émotionnelle.

Des mesures spécifiques pour les métiers pénibles sont absolument nécessaires dans la mesure où l’on  est obligé de travailler plus longtemps en raison de la réforme des pensions.

En effet, le recul de l’âge de la pension de 65 à 67 ans et l’intensification des conditions d’âge et de carrière en vue de prendre une retraite anticipée ou une « prépension » allongent automatiquement la carrière.

Les discussions se poursuivent…. Espérons qu’elles aboutissent rapidement à une solution satisfaisante.